Chantal Biya, au service de la paix et de l’unité

En toute sobriété et dans l’unité, Mme Chantal Biya a présidé le défilé qui a sanctionné la célébration de la
33ème édition de la Journée Internationale de la Femme.



Une fois de plus, par milliers, elles ont avalé le bitume du boulevard du 20 mai. C’était à l’occasion  de la traditionnelle  parade
marquant la célébration  de la Journée interna- tionale de la Femme. Rendue à sa 33ème édi- tion, la solennité a été illuminée par la présence de Mme Chantal Biya, épouse du président de
la République. Remuant la terre, bravant les in- tempéries près des étals, ministre de « l’inté- rieur », opératrices économiques, hauts cadres de l’administration publique ou privée, les femmes des quatre coins de la ville de Yaoundé ne pouvaient sous aucun prétexte manquer ce moment de communion. Une festive eucharistie à laquelle se sont jointes des amazones des pays frères et amis du Cameroun.



La première Dame, Chantal Biya en symbiose avec les femmes camerounaises

Près de 30 minutes se sont écoulées  après 11h, lorsque l’épouse du chef de l’Etat, Mme Chantal   Biya  prend place à la tribune d’honneur. Après avoir satisfait  à la re- mise du bouquet de fleurs et à l’exécution de l’hymne na- tional, la locomotive tractant les neufs wagons peut défini- tivement quitter la gare. Place au bouquet d’honneur pour la mise  en bouche. Il se constitue d’un drapeau Vert- Rouge-Jaune grandeur na- ture, et deux portraits du chef de l’Etat  et de son épouse, ainsi qu’une banderole por- tant le thème « intensifier la lutte  contre les  discrimina- tions  à l’égard des femmes, renforcer le partenariat pour accélérer le développement durable ».


Non à la division !
Trois heures durant, la pre- mière dame du Cameroun  a ovationné le savoir-faire, le sa- voir-être des femmes prove-
nant  de toutes les strates écono- miques et sociales. Attentive, Mme Chantal Biya a apprécié la dextérité de ces femmes maîtrisant la conduite des tracteurs et engins lourds. De- bout, elle a acclamé le passage très remarqué des ressortis- santes des régions du Nord- Ouest et du Sud-Ouest. Face au climat d’insécurité  et les velléités de scission du terri- toire, les  femmes  groupées dans 17 carrés ont à l’unisson chanté  l’ode  à  la  paix  et à l’unité nationale.
Pour donner un cachet parti- culier à cette célébration, les femmes, réunies autour de Mme Chantal Biya à l’Hôtel Hilton, ont honoré les réus- sites et les avancées poli- tiques, sociales, économiques,  culturelles et sportives de la femme came- rounaise. Un autre moment de convivialité qui a allié saveur, humour et diversité cul- turelle. En compagnie de ses convives, l’épouse du chef de l’Etat a exalté tout en rythme ''le vivre ensemble''  à travers quelques pas de danse. Mais aussi en poussant la chanson- nette sur le titre « Eyaye » in- terprété par Stéphane Dayas.

Au service de la vie
Un happy end qui vient affer- mir un appui constant en di- rection  de la femme  et des couches vulnérables. Plus de deux décennies au cours des- quelles, ses œuvres caritatives et humanitaires auront trans- cendé les frontières natio- nales. Ambassadrice de bonne volonté   du  Pro- gramme des  Nations  Unies pour le Développement (Pnud) depuis 2009, elle aura su mettre à profit un faisceau de rela- tions tissées ici et ailleurs.



Le défilé était trop couru


Femme de cœur et d’action, son œuvre irrigue le champ social. Aux réponses spontanées  face à la détresse hu- maine, elle associe les nombreuses réalisations de différentes initiatives de plus grandes am- pleurs. Ainsi, grâce au  Cercle des amis du Ca- meroun (Cerac) à travers la chaîne des écoles « Les champions », la carte scolaire s’étoffe dans des zones des plus reculées. Par l’entre- mise de l’organisation non gouvernementale Synergies Africaines, associations villageoises et femmes rurales bénéficient de semences, de matériels agricoles et sont approvisionnées en eau potable. Dans le même registre, reconnue d’utilité publique depuis 1999,  la Fondation Chantal Biya œuvre au quotidien en faveur de la protection de la famille, la lutte contre la misère, l’éducation et la santé de la mère et de l’enfant. Dans le domaine de la recherche, le Centre International de Référence Chantal Biya poursuit sa lutte acharnée contre le Vih Sida. Un ensemble d’initiatives qui placé résolument Mme Chantal Biya au service de la vie.


La discipline dans les rangs

Publicités

Annonce

Message

Evènementiel